Voici l’homme poilu qui est allé chercher le soleil.

Ce matin, je suis allé à la préfecture de police pour refaire ma carte d’identité. En soit ça mériterait un beau billet sur ce blog, genre boulets de compet, mais je préfère vous raconter une anecdote plus ancienne que ce périple m’a rappelé.

A l’époque, J’ étais jeune stagiaire innocent depuis plusieurs jours dans une petit boutique info où je glandais avec professionnalisme. Boutique tenue par deux acolytes, geek et plutôt hors norme. Je les salue d’ailleurs s’ils ont internet en prison.

Pour vous mettre un peu dans l’ambiance :
un midi, je me prépare à quitter la boutique pour aller consulter mon compte à un distributeur. Là, Groucho me dit : « attends bouge pas, c’est quoi ta banque ? On va faire ça d’ici ! »

Il se met à tapoter sur un minitel (oui un minitel, m i n i t e l), sans autres informations que mon identité, finit par me montrer l’écran « c’est bien ton compte ça ? »  « Oui c’est bien mon compte… ». Lui, avec fierté : La banque  XXXXXX c’est la plus facile à casser. Moi jusqu’à ce jour je croyais qu’un minitel c’était juste bon pour aller… je sais pas moi,  sur les pages jaunes par exemple.

Bref,
je lui demande comment il a fait,  Il se lance dans une explication qui commence par « c’est simple » et qui se termine par « voilà » dont j’ai compris « c’est simple » et « voilà ». Quelques jours passent…

(avance rapide, vous connaissez déjà le truc mais si vous voulez je peux le refaire…)
Allez juste un petit coup
Ffffft >>>>>>>>>>>>>>>>>>>>>

(Voilà, quelques jours ont passé.)
On reçoit l’ordinateur d’un de nos client qui à quelques soucis de lenteur (l’ordi) . Les big boss se mettent dessus (au sens figuré). Moi, en bon stagiaire, je m’installe à coté d’eux et fais semblant de m’intéresser.

Groucho inspecte, améliore, optimise fait ce qu’il a à faire quoi, et bon farfouille il y a peut être un peu de ménage à faire dans les fichiers (un peu par curiosité aussi). Dans un répertoire, il tombe sur un fichier image nommé 13.JPG, et lance le « pari », qu’il s’agit de l’ âge de la fille (c’est une photo), il « ouvre » le fichier : pari gagné.

Bon l’image est très soft, rien de plus que ce qu’on peut voir sur une plage en été, ça pourrait passer pour une photo de vacances sauf qu’on est pas dupes. Groucho et Chico concluent de manière collégiale que si on inspectait un peu plus on trouverait surement d’autres surprises du genre.

Sur ce, ils m’annoncent qu’ils doivent se rendre à un rendez vous chez un client important qui risque de les mobiliser pour l’après  midi. Ils me confient la mission d’accueillir les visiteurs, de leur dire « bonjour ils sont pas là mais ils vont revenir. » tout en donnant l‘impression de faire quelque chose. bref, faire le stagiaire quoi !
Jusque là tout va bien…
Moi, glander efficacement, faut pas me le demander deux fois. La journée est bien partie pour être plutôt calme j’estime, vu qu’on à pas vu un client depuis mon arrivée à 9 heures 10h30 ça va être un après midi pépère.

Sauf que…

Allez quoi… 15 minutes après leur départ…

5 gugusses font leur entrée dans le magasin et se présentent : POLICE !

Bon, d’ici  je vous vois imaginant une bande de fiottes des flics mous débarquer, comme on en voit dans les séries à la télé genre : bonjour moi c’est Derrick, Colombo ou Louis la brocante, veuillez avouer vos crimes s’il vous plait, ayez l‘air convaincant c‘est pour Tf1.

Mais non !

La Joconde (si)

là c’était plutôt genre :  les All black (en plus néandertaliens) pas contents qui viennent te dire « parait que t’as dit que nos mamans étaient des gonzesses… alors on va te faire un petit Haka, te démembrer et quand on aura  fini de ronger tes os, on te démontera la tête pour l’amour du sport… ».

Je récapitule : je suis seul, trouillard, stagiaire dans une boutique tenue par des (vrais) Hackers, à moins d’un mettre sur ma droite se trouve un pc qui renferme peut être toute la bio d’Emile Louis. Face à moi cinq gorilles qui ont l’air d’avoir autant d’humour que… que… bein des flics en civil.

Alors, je leur dis bonjour comme ça : «Bonjour. »

Je ne juge pas utile de leur faire remarquer qu’ils auraient pu frapper, non. Déjà ils ont pensé à ouvrir la porte avant d’entrer, c’est bien. De toutes façons, je m’en fous de cette porte elle ne m’appartient pas.

Les cinq se postent devant moi raides comme des… flics en civil.  Moi de mon coté, je suis déjà en train de me faire haka dessus. Celui qui doit être le chef me lance un phrase complète (c’est d’ailleurs ce qui me fait dire que c’est le plus gradé) :

Bonjour c’est la police des mœurs !

Des mœurs…

(ils sont pas là mais ils vont revenir !)

je peux vous renseigner (où dénoncer qui vous voulez) ? Dis-je déjà prêt à pleurer tel une jeune vierge…  NOOON non non… pas comme une vierge, mauvaise métaphore, comme un homme plutôt, voilà, comme un homme qui à envie de pleurer tout à coup.

Quoi un homme ne peut il pas avoir sa sensibilité et pleurer en imaginant ce que vont lui faire subir ses futurs codétenus ? en plus, la coloc, moi,  j’aime pas ça. J’aime bien avoir ma tranquillité et un minimum d’intimité. La coloc : j’aime pas ça. Pas avec des hommes en tout cas. Une prison pour femmes, je veux bien mais propre alors.

Le chef, certainement chargé de com dans la police, m’explique qu’ils soupçonnent le commerce d’en face (un bar dont toutes les vitres sont opacifiées à la peinture rouge) d’être un haut lieu de proxénétisme et qu’ils comptent « planquer » là pour chopper un petit branleur de malfrat du quartier une pointure de mafieux proxénète.

Bon alors moi qui ai un certain sens de la répartie, je leur fais remarquer que c’est bien de me l’avoir dit, ça ne grillerait pas du tout leur planque si j’étais complice. ferme ma gueule (à voix basse dans ma tête).

Alors, voilà, ils sont venus pour « planquer » donc ils « planquent ».
Ils s’ alignent tous, le club des cinq, derrière la vitrine… (soit une baie vitrée constituée de verre transparent d’une surface de quatre mètres par trois). En « planque » dans la posture typique de celui qui passait par là sans rien chercher de particulier : debout, les dix mains dans les dix poches de leurs cinq survets moches et délavés, de couleur unie quasiment identique.

Le chef, qui n’a pas obtenu ce rang par hasard lui, a pensé à se camoufler derrière une plante verte (oui).

(Pas la peine de vous mettre à siffloter les gars, tout le monde à remarqué que vous étiez discrets… plus ça serait ostentatoire.)

Sûr que le tenancier du commerce  d’en face, s’il à regardé par la fenêtre à un moment, s’est écrié :

«Oh  regarde(z) chérie(s) le magasin d’informatique du coin expose la collection automne hiver prêt à porter  pour les ploucs, enfilez vos boas et allons donc faire un peu de lèche vitrine »

Et pas :

« 22 les mecs, planquez la came et les putes. »

Sûr.

Ils sont restés, bah mettons une demi heure comme ça et puis sont repartis.

Quand je vais voir ma psy elle prévoit toujours du pop corn…

~oOo~

Voilà. Maintenant, vous vous allez peut être me demander : mais quel est donc le rapport entre ton titre et l’histoire hein ?

sinon, vous pouvez aussi aller vous faire voir chez les ours…

Publicités

24 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Ta page sur Facebook…
    Je me suis inscrite à partir d’ici mais je ne te retrouve plus là bas

  2. Merci pour le lien, je suis littéralement écroulée de rire, j’en pleure….
    Sandra a raison, tu devrais écrire des romans ou des scénarios, tu aurais un succès fou.
    Bon, je te relaye sur FB, peux pas résister… d’ailleurs je me suis inscrite à ton fan club.
    T’es génial, mec, te cache pas derrière la plante verte 😀

    1. Merci mais heu quel fan club ?

  3. Sandra C. dit :

    qu’est ce que j’ai ri 🙂 écris des scénars…franchement t’as un don !
    …MERCI !!!

    1. Eh bien figure-toi que depuis que je fais croire à tout le monde que je suis auteur scénariste, plus personne ne me croit mythomane. J’y ai gagné en rang social. Je garde ton idée en tête tu veux être mon argent <– oh le vilain lapsus ! je voulais dire agent :). Sinon, merci, ça fait plaisir 🙂

  4. lemergencedesoi dit :

    Je vous découvre et j’aime beaucoup votre style. C’est un plaisir à lire. Merci.

    1. Merci, moi ça me fait plaisir, de recevoir des commentaires comme ça (pfff si les autres pouvaient en tenir compte 🙂 ) au plaisir de vous voir y revenir !

  5. boiteafoto dit :

    Je note : la psy au pop corn… lol On pourrait faire un film sur ce sujet ! 😉

    1. d’accord, si on en fait un film moi je veux avoir le rôle du pop corn !

      1. boiteafoto dit :

        Faudra être bon ! Tu n’auras droit qu’à une seule prise…

        1. Une « prise » pour un peu, je pourrais croire que tu anticipes ma prochaine histoire…

          1. boiteafoto dit :

            Tu nous tiens au courant donc… 😉

  6. trop marrant !Vous avez une imagination débordante..c’est super!!

    1. Merci marguerite, j’ai l’impression de vous avoir déjà vue ici non ? 🙂

      1. rires oui Sébastien et avec beaucoup de plaisir…quelques fois vous venez me visiter en fantôme…non…

        1. Je passe parfois mais dernièrement le bloc etait fermé au public. Aussi c’est difficile de venir sur ton blog depuis ta fiche grabatar : les adresses ne sont pas bonnes.

  7. mu64 dit :

    Hi hi ! très bien raconté. Bon, tu as eu la trouille ok,non mais qui ne l’a jamais eue non ?
    C’est tout simple ET ….voilà ! 😉

    Bon dimanche !
    Ps, très beau lien chez les ours aussi, merci !

    1. Merci mu, mais en vérité j’ai pas eu la trouille hein… j’ai fait semblant pour donner de l’intérêt à l’histoire, c’est tout…

  8. lechalote dit :

    Ah bin carrément j’aime! quel plaisir à lire! C’est drôle, enlevé, imagé, j’adore, merci!!!

    1. Merci Lechalote, mais je peux t’assurer que rien de tout ça n’est imaginé, peut être un peu « romancé » mais très peu 🙂
      à bientôt !

  9. bon y’a des bourdes et des fautes, je corrigerai un jour (promis)

Tu peux la ramener maintenant mon lapin !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s