Radote chez les pépés.

smile

Radote chez les pépés

Mamie Huguette… Mamie Huguette… MAAAMIE HUGUEEEEEETTE !
Les quatre petits enfants s’égosillèrent  à qui mieux mieux, pour sortir leur grand maman de sa torpeur mais rien n’y fit.

Comme tous les ans à la même période, ils venaient la chercher, pour qu’elle passe une partie des vacances de la Toussaint à la maison. Ça lui faisait un peu d’animation. Les enfants aimaient bien quand elle était là. Ils jouaient avec elle, quoiqu’ils s’y intéressaient un peu moins depuis qu’ils avaient adopté un chien.

pff elle est vraiment sourde comme un pot la vioc ! Lança l’ainé, désabusé, en tournant les talons pour se rendre au distributeur de friandises, dans lequel il avait repéré une barre chocolatée qui n’avait pas terminé sa course vers la sortie; laissant Grosjean comme devant, un consommateur, qui, dans sa stupéfaction avait, de plus, oublié de récupérer sa monnaie. C’est dire s’il en fut pour ses frais.

L’ancêtre ne donnant aucun signe de vie, Marcel, père des quatre « bambins » et fils de madame Huguette, prit le problème à bras le corps au sens propre : en la secouant trois bonnes fois comme un sac… oui c’est exactement ça, comme un sac à patates.

Moi, j’y collerais bien deux baffes… sûr que ça la réveillerait !

 Intervint Jacqueline, Mère des quatre turlupins elle aussi, femme de Marcel et de ce fait belle fille « aimante » d’ Huguette. A cette parole, elle entreprit de joindre le geste.

C’est ce moment que choisit l’homme en blanc pour faire son entrée dans la chambre, flanqué de deux femmes elles aussi vêtues de blouses  d‘une couleur quasiment identique à celle de leurs cheveux. Toutes deux arborant  fièrement au niveau de la poitrine, des badges mentionnant respectivement : Tatiana  et  Lætitia infirmière de jour.

Ah mais dites donc, mais ne la brutalisez donc pas comme ça ! Lâcha sèchement le nouvel arrivant à l’égard des visiteurs, les gratifiant d’un regard glacé. Et alors… vous êtes médecin ? Vitupéra la bourgeoise. La réponse de l’homme ne se fit pas attendre  : voyons voir, je porte une blouse… j’ai un stéthoscope pendu à mon cou… ah… et dernier indice :  un insigne avec marqué docteur… Klarsberg, oui Klarsberg c’est bien ça. » bombant le torse avec avec l’aplomb et la fierté d’un général fraichement promu pour mettre en avant la dite décoration, un sourire semi édenté s’affichant sur son visage. C’est sûr, une réplique de la harpie déjà rougeoyante n’allait pas tarder à cingler…

Mamaaaaaan regarde, j’ai niqué la machine et j’ai eu de la bouffe gratos ! Brailla le rejeton faisant une irruption volcanique dans la chambre, affichant crânement la conquête sucrée sous le nez de sa « mamaaaaaan ». En retour, elle lui flanqua une une bonne tarte bien de chez elle pour lui apprendre à couper la parole aux adultes, parce que ça : c’est vraiment pas poli !

photo-libre.fr

Soulagé par cette interruption, le doc s’intéressa promptement à Marcel, qui assistait goguenard à la scène. Monsieur, vous savez, votre maman n’est plus toute jeune, elle n’a plus toutes ses facultés alors, il faut la traiter avec douceur. Vous ne deviez pas la manipuler comme un objet.

Cette remarque mit le fiston de mémé hors de lui, en réponse, il lui tint à peu près ce langage : Monsieur, c’est pas passeque vous avez fait des études que vous avez droit de vous foutre de la gueule des gens. Dans la famille y’a personne qui y est allé à la faculté c’est pas pour autant qu’on est des imbéciles !

Ah mais je vois ça mon bon monsieur ! Ironisa le médecin, ce qui libéra chez les infirmières, une hilarité qu‘elle avaient déjà bien du mal à réprimer.  Vous savez, ajouta-t-il affichant un air grave, un peu comme… comme un médecin affiche un air grave pour annoncer une mauvaise nouvelle : votre maman ne va pas pouvoir aller en vacances avec vous cette fois, je le crains… elle est un peu, comment dire… éprouvée.

Ah bein ça, je vois bien qu’elle réagit presque plus ! C’est pour ça que vous avez dû la relier à cette machine vachement perfectionnée, hein docteur ? A cet instant, une petite voix,  douce, frêle et chevrotante se fit entendre : Qui êtes vous ?  C’est moi maman, Marcel, ton fils. Pleurnicha… Marcel, fils d’ Huguette. La vieille dame, dans un effort qui sembla surhumain ajouta ces derniers mots « je ne vois pas… » et se laissa doucement retomber sur l’oreiller, visiblement épuisée. Le médecin les invita à la laisser se reposer. Ils s’exécutèrent.

j’ai bien cru qu’ils allaient rester… souffla le doc soulagé, sitôt la horde eut elle passé la porte. « Faucon à aigle royal : Tenons nous la place ? »  Lança il dans son talkie walkie. Quelques mots hachurés, sortis de l’écouteur lui firent signe que « Affirmatif faucon, toute la maison est occupée, je répète : toute la maison est occupée. ROGER».

Tu parles d’un cauchemar ! Fit Huguette, distraitement en accordant sa guitare.

photo-libre5.fr

L’une des infirmières prit la parole, tout en ôtant la blouse sous laquelle elle portait son costume de scène.  Il faut se dépêcher, les autres sont déjà tous dans la salle, ils nous attendent !

Raymond, qui n’avait pas tardé non plus à se défaire de la blouse du médecin, dans laquelle il se sentait engoncé, prit à bras le corps l’ampli Fender® qui quelques minutes plutôt, servait encore d‘improbable machinerie médicale. En bon leader, il ouvrit la marche vers le réfectoire-salle de concert.  Huguette, et les autres lui emboitèrent le pas, ce soir là, ce serait leur plus grand concert. Tous les « vieux » des maisons de retraite des environs s’étaient donné le mot et seraient au rendez vous.

Les « Radote chez les pépés » allaient jouer à guichets fermés !

Je tiens a rassurer les lecteurs : renseignements pris, le personnel soignant est bien traité : ils sont convenablement nourris. Ils seront tous libérés sains et saufs une fois la tournée des RCLP terminée, pas de problème.

Vous savez, épilogua mamie Rock’ n Roll en chemin. Ce qui m’amuse, c’est qu’en relisant l’histoire, l’auteur va s’apercevoir qu’il oublié le mot « ou » et qu’il a utilisé « hilarité » trois fois ! Cette remarque déclencha l’hilarité générale.

unehistoirePour participation au défi  « Des mots, une histoire 84″ lancé par Olivia sur le blog « Désirs d’histoires . »

liste des mots imposés : cauchemar – ou – conquête – problème – frais – objet – mais – hilarité – jour – relier – fois – rester – glacé – mieux – période – fac (faculté) – deux

Images : photos-libre.fr

Les textes des autres participants : Solange, janickmm, Dame mauve-Ara, marlaguette, Cécile Mdl, covix, patchcath, chocopepite, Ceriat, Oncle Dan, Valentyne, Pierrot Bâton, lilou, Asphodèle, wens, Laure, dimdamdom, moncafelecture, et… Olivia

 

Tous les défis.

Publicités

58 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Marine dit :

    C’est chouette =) Je comprends qu’il te tienne à coeur celui-là. J’aime beaucoup la fin, sur l’épilogue, c’était habile !… J’aimerais bien que ma grand-mère soit batteuse dans un gros groupe de métal mais on n’en est pas encore là ! Ca pourrait inspirer des dessins… A plus !

    1. Merci, si ça inspirait des dessins à quelqu’un, je ne lui en voudrais pas de les dessiner. 🙂

  2. straticasso dit :

    Ahah, c’est trop bien tourné. J’adore les histoires de petits vieux et en plus je m’attendais pas à la fin. Le petit bonus est que j’apprécie beaucoup les fables de la fontaine 🙂
    Merci pour ce petit moment.

  3. mu64 dit :

    Eh eh super Sébastien ! Elle me plaît cette mamie zinzin !

    1. Merci ! (je viens juste de voir ce commentaire 🙂 )

  4. covix dit :

    Je me suis fait une entorse avec la chute…lol… bien mené l’histoire, et sur que la deuxième partie nous révèle des anciens bien facétieux avec une chute…mais ça je l’ai déjà dit…oups
    Bonne fin de journée
    @mitié

    1. Merci, j’aime bien l’idée d’entorse. Une entorse cérébrale ça doit être douloureux ! Pour le prochain, je vais faire plus sage et plus court, faute de temps et de mains valides.
      Bienvenue et merci, mais ça je l’ai déjà dit !

  5. Asphodèle dit :

    Ha ha, j’ai pris mon temps (oui c’est long à lire en une seule foios, surtout quand il y a 15 textes à lire^^) mais tu nous embarques de délire en délire et c’est jubilatoire ! Qu’est-ce que ça va être quand il y aura plus de 20 mots imposés ? 😆

    1. C’est bien de prendre son temps ! Je ne te dis pas combien de temps j’ai mis pour faire le tour des autres blogs 🙂 Merci pour le compliment, tu ne te débrouilles pas mal non plus tu sais !
      Et bienvenue !

  6. patchcathp dit :

    Il me semblait bien que le texte était fait pour une pièce de théâtre! On voit bien qu’on est chez les Fol-dingues! c’est à mourir de rire
    Merci

    1. C’est pas faux, c’est peut être parce que j’ai essayé de construire chaque « scène » autour des mots du défi et recollé tout ça ensuite. d’ailleurs si tu regardes bien, la majeure partie des paragraphes est interchangeable sans dénaturer l’histoire. Quel talent (j’ai pas fait exprès). Bienvenue et surtout merci !

  7. Ceriat dit :

    Un petit Red Hot Chili peppers qui devrait rester dans les annales. 😀 Ton texte est magistralement mené. 😀 J’espère que les « soignants » ne seront pas trop chiffonnés après le concert. 😉

    1. Tu fais comme tu veux mais à mon avis ça doit piquer et faire pleurer les yeux (vilain nounours). Merci en tout cas pour ton commentaire.

  8. Hé ben!
    C’ est vrai qu’ un texte long peut rebuter à première vue mais si on est accroché(e)s dès les premiers mots, c’ est tout que du bon!!! Je crois que je reviendrai chez toi! Te rends-tu compte de la chance que t’ as ???

    1. Non, je ne me rends pas compte du tout ! Et, d’abord qu’est ce que tu fais là tu ne devrais pas être dans ta chambre à faire tes devoirs ? hop hop hop… Merci et bienvenue !

  9. Valentyne dit :

    Ils ont la pêche les RCLP 🙂 bis répétita pour mamieHuguette 🙂

    1. Il parait qu’à leur dernier concert, ils ont tout déchiré, y’ avait des prothèses et des dentiers qui volaient dans tous les sens, la grosse folie quoi ! (de source sûre : aurait même retrouvé des gaines « égarées »… ça reste entre toi et moi hein ?)
      Sinon bienvenue et merci pour ta visite !

  10. dimdamdom59 dit :

    Super, je me suis bien amusée en te lisant, pourtant voyant la longueur du texte je me suis dit je reviendrai demain. Puis je me suis laissée captiver. Tu sais comment on appelle une famille comme ça chez nous en Belgique, La famille « groseille » hihi!!! Un peu comme la famille « Barjeot » en France!!! Très heureuse de faire ta connaissance à travers « des mots une histoire » de Olivia.
    Je reviendrai.
    Bonne soirée.
    Amicalement.
    Domi.

    1. Bonjour, bienvenue, merci désolé. (politesse) Je peux faire court aussi en faisant un petit effort ! ^^ ça fait plaisir que tu te soies laissée emporter malgré la longueur, j’avoue que ça fait un pavé et je ne suis pas certain que le format de ce blog facilite. du coup double merci. et désolé parce que ton commentaire était dans les spams, je ne l’ai pas vu tout de suite.
      Tu sais chez moi on dit aussi famille groseille, je crois que ça vient de la vie est un long fleuve tranquille. On dit aussi famille tuyau de poêle par exemple.
      Ravi de ta visite et à bientôt : chez toi !

    2. ah non pardon, c’est le commentaire de wens, qui était dans les spams (je zozotte aussi moi)

  11. Sandra C. dit :

    excellent ! quand je te disais que tu avais un don !!! c’est toujours un plaisir de te lire et c’est stimulant !

    1. C’est un plaisir d’être lu tu sais…

  12. Oncle Dan dit :

    Ha ha ha ! Content de t’avoir décidé à participer…
    J’aime bien le ton et les détails de ton histoire : détails vestimentaires, généalogiques et problèmes avec le distributeur de sucreries.
    A la prochaine !

    1. Merci, mais je sens qu’il te manque quelque chose dans l’histoire comme heu je ne sais pas moi un distributeur qui lit dans les pensée des consommateurs et leur fabrique en temps réel des sucreries sur mesure… A la prochaine, j’y compte bien et merci aussi de partager ton « petit » univers. J’y reviendrai !

  13. Une bien jolie première participation !
    Je me suis laissée prendre… c’est vrai que les textes longs sont plus difficiles à lire sur un écran, mais ça a son charme quand on est réellement dans le texte. 🙂

    1. Merci m’ dame ! Je suis heureux que ça ait pris, c’était l’idée de fond : dérouter. Pour ce qui est de la lecture sur écran, et pour ne pas me faire mentir, je dois dire que de parcourir les blogs m’a réconcilié avec ce support (bref mylife). encore merci pour cette idée. (je crois que je vais avoir de la lecture ce week end). Bonne soirée.

  14. wens. dit :

    Sacrée Mémé…résistante elle encaisse bien…drôle.

    1. Bonjour, désolé, ton commentaire était dans les spam ! T’as vu un peu c’est pas une mémé mauviette ça hein ?

  15. Merveilleuse ton histoire, si drôle et si bien écrite.
    Chapeau bas et merci, un vrai moment de bonheur 😀

    1. Merci Elisabeth l’insomniaque (?)

      1. Oui, passablement 😀
        Et j’ai commencé à lire ton histoire hier, j’ai été dérangée, alors je tenais à la finir, elle est si belle et drôle

        1. un peu longue aussi il faut admettre, d’ailleurs j’ai entrepris un système de classement des histoires par temps (approximatif) de lecture. Sinon, comme dit plus haut : je me suis fait plaisir sur ce coup là. et il y à plein d’autres histoires à lire, chez les autres participants, je trouve ça chouette comme idée de tournois !

          1. C’est vrai que les gens ont du mal à lire des histoires longues sur les blogs, pourtant quelle joie, quand c’est bien écrit…
            Oui, très chouette idée, j’irai une autre fois, j’essaye de me recaler 😀

          2. C’est compréhensible, c’est assez dur de lire sur genre de média. Personnellement je déteste lire sur un écran 🙂 mais ça vaut le coup. bon, sur ce… recalage. Noapte buna !

          3. Moi aussi je préfère de beaucoup les livres mais la jeune génération ne les lit plus…
            Belle nuit à toi…

        1. Décalé ! et peut être un peu insomniaque aussi…

          1. Alors pareilles… j’adore vivre la nuit

  16. Laure dit :

    Super ce texte ! et j’ai vraiment adoré les « Radote chez les pépés » ! alors ça c’est fort !! 😀
    bonne soirée 🙂

    1. Merci Laure pour ta visite et ton commentaire, Je me suis éclaté à l’écrire et du coup… éclatée ma nuit de sommeil ! Je regrette de ne pas avoir connu le site d’Olivia plus tôt, j’aurais pu placer une super histoire avec les mots de la 83 !
      J’irai voir les histoire des autres -donc la tienne je suppose- ce week end à tête reposée, je crois que ça va faire pas mal de lecture ! A suivre…

      1. Laure dit :

        tu vas pouvoir te rattraper désormais avec les semaines à venir 😉
        Oui effectivement ça fait pas mal de lecture mais c’est vraiment intéressant de lire tout ce qu’on peut faire avec les mêmes mots, c’est infini en fait.
        A bientôt alors 😉

      2. pour ce qui est des radote… c’est plus le jeu de mot sur le nom original, qui m’a inspiré l’histoire de musicos du troisième age que le contraire. Après avoir écrit l’histoire, je me suis intéresse aux paroles de « Aéroplane » alors : « Quelqu’un ferait mieux de me giffler
        Avant que je commence à rouiller
        Avant que je commence à me décomposer
        Regardant dans mon rétroviseur » (traduit de l’anglais) imaginer ces paroles dans la bouche de fringants retraités… que du bonheur !

  17. lemergencedesoi dit :

    J’aime bien le concept et ton texte.
    Tu as le sens de la famille toi! 😉

    1. CF une patte d’ours… 🙂

  18. Solange dit :

    Joli !! Bravo, on se laisse avoir jusqu’au bout…

    1. Merci Solange et bienvenue ici. Ah ah les vieux ont encore des choses à dire !

  19. C’est toujours un plaisir de te lire… Une histoire très bien écrite, avec une intrigue amusante et une fin totalement inattendue. Bref, que du bonheur !

    1. Merci mon café :). Je me suis amusé en l’ écrivant mais je crois que avoir perdu du monde sur ce coup là, c’est peut être un peu long non ?
      au départ j’étais parti pour une centaine de mots mais le sujet m’ a inspiré finalement. Du coup à trois heures du mat j’étais à 1000.

  20. marlaguette dit :

    Heureusement que j’étais en congé ce jour… Sinon je dirais encore plus de bêtises !
    Bonne soirée !

  21. marlaguette dit :

    Et tu pourrais mettre l’air de la chanson ! Qu’on se rende mieux compte 🙂

    1. en fait c’est la trad de la chanson Aéroplane des Red hot. Je vais mettre le lien vers youtube pour celles et ceux qui ne connaissent pas. merci !

      1. marlaguette dit :

        Vi ! ton lien est plus haut ! Suis zozotte 😦

  22. marlaguette dit :

    Merci pour ta correction 🙂
    Mais du coup tu n’as pas mis ton lien chez Olivia !

    1. Ah bon. pourtant il me semblait… je l’ai mis en suite à son com sur « liste des mots », je le vois quand j’y vais. Pas toi ?

  23. Voici la traduction en français des premiers couplets de leur chanson phare : Avion (c’est une reprise)
    REFRAIN :
    J’aime le plaisir pimenté de souffrance
    Et la musique, c’est mon amour
    C’est mon avion
    Doux oiseau chanteur et citrique Jane
    Et la musique, c’est mon amour
    C’est mon avion

    Regardant dans mes propres yeux
    Je ne peux trouver l’amour que je veux
    Quelqu’un ferait mieux de me giffler
    Avant que je commence à rouiller
    Avant que je commence à me décomposer
    Regardant dans mon rétroviseur
    Regardant dans mon rétroviseur
    Je peux le faire disparaître
    Je peux le faire disparaître
    N’aie pas peur

    etc.
    L’originale, certes moins punchy par les Red Hot Chili Peppers

Tu peux la ramener maintenant mon lapin !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s