Quotidien d’un chauffeur.

lumiere rouge00 H 00 min 00 00 : …tzzzziiit
La lumière Rouge s’allume dans mon dortoir, la sirène hurle, le message < Enter pressed> s’affiche sur l’écran de contrôle. Pas de panique.

Les autres, sont tous sur le qui vive, prêts au départ et moi… Pas de panique. Je me prépare en un éclair, jette un œil sur la feuille de route : je suis affecté à la Ram 2048.  Je ne sais même pas où elle est la 2048 et tous mes collègues sont déjà en route; bien sûr ici c’est chacun pour soi. Pour mon premier jour sans instructeur, ça sent le « plantage »  j‘en ai peur. Pas de panique c‘est le mot d‘ordre ici.

je fonce en direction du périphérique, j’y trouverai bien quelqu’un pour m’aiguiller.  Mince, erreur de direction, comme si c’était le moment de se planter, je vais me retrouver directement en plein cœur en heure de pointe. Ah lala, c’est compliqué de s’y retrouver, tout se ressemble, tout est : carré; parallèle; structuré : architecture moderne. Temple du « High tech » : pas un carré de pelouse, ni buissons, ni tilleuls. toutes les indications sont en abrégé, on ne perd pas de temps ici, on est efficace ici, tout va très vite… Pas de place pour le hasard.

Coup de chance, un contrôleur, au bon moment pour une fois quand on a besoin de lui. – la ram 2048 s’il vous plaît, c’est urgent – Prenez 128 fois à droite puis 64 fois à gauche puis  tout droit sur 2μ jusqu’à la 2 puissance 28 e rue.

Pfiou, grâce a ses instructions, j’ai réussi à trouver mon quai d’embarquement « just in time ». Mais au fait, je ne me suis pas présenté ! Je suis 10010, je suis un bit, c’est ma profession. Je suis bit de catégorie C (fonction publique), mon rôle consiste à guider les autres bits vers une destination donnée, je suis chauffeur. Cette merveille luminescente que vous voyez s’étaler le long de la voie 2048, c’est mon outil de travail ! Belle bête hein ?

Ces gens que vous voyez actuellement sur le quai, sont des bits de catégorie B, les bits de ponctuation Qui rythment les histoires.
Celui qui s’impatiente là, c’est le Point. Il à l’air insignifiant comme ça mais il en impose ! Tout le monde s’arrête devant lui. Vertueux quand il est d’honneur et, quand il se démultiplie, il ouvre des perspectives et laisse songeur… tout le monde l’envie ! Qui n’à pas eu envie de faire le point dans sa vie ? Elle, qui le suit, c’est Rose-Lyne (dite tiret), toujours disponible,  son talent c’est de relier les autres. Derrière eux, le sourire en chevrons qu’on jurerait sorti d’une ferronnerie d’art, c’est guillemet, quand elle l’ouvre s’est toujours pour dire « quelque chose ». Enfin, celui qui bloque l’entrée du wagon, c’est caractère gras qui peine à faire rentrer  sa grosse carcasse par la porte standard… toujours qu’il se fasse remarquer lui. Vous vous demandez sans doute, ce qui différencie un bit de fonction d’un bit caractère hein ? Un abîme d’incompréhension.

Ça va… Vous continuez à me suivre ?  Pas trop mal aux pieds, j’espère. Remontons jusqu’à la loco, mon « fief » Nous allons passer devant la première classe, ce sont les catégories A qui vont y prendre place, bien entendu.
Regardez, mais regardez donc, ils sont tous là, tous, de  « A » à « Z » de « 0 » à « 9 » ! Tous, je vous dis ! J’ai presque été une star savez-vous ? enfin figurant…  j’ai fait la doublure du deuxième zéro dans 007, rien que ça !  Sept est vraiment un chic type pour un héros, il à su rester simple. Un bon vivant que ce chiffre là, toujours à raconter des histoires pour détendre l‘atmosphère sur le tournage, amateur de bonne chère aussi ! toujours le premier à la cantine d’ailleurs on l’appelait « sept de table » pour rigoler. Mon petit cœur se racornit quand je repense à ces moments là.

bon voilà, tout le monde est installé, Les 1 devant les 0 derrière… Les portes sont fermées alors on peut y aller. C’est pas tout mais on a une bonne nano seconde de retard avec tout ça.

C’est le moment de passer mon annonce, j’aime cet instant, l’espace d’une nano : c’est moi la star -mesdames et messieurs, l’octet express fils de lumière va partir, veuillez attacher vos ceintures magnétiques-.
Premier soubresaut du moteur, prélude a une accélération fantastique sur l’autoroute optique (je n’ai pas connu le temps où l’on passait par le téléphone).

00 H 00 min 00 01. Voilà, mission accomplie, ils sont tous sur votre écran. Et moi ? Oh… vous savez… allé article suivant tzzziiit…

unehistoirePour participation au défi  « Des mots, une histoire 85″ lancé par Olivia sur le blog « Désirs d’histoires . »

liste des mots récoltés : rentrer – racornir – grosse – prélude – vertueux – hasard – dire – peur – tout – ferronnerie – téléphone – tilleul – abîme – fils (fille) – héros

Les textes des autres participants : marlaguette, Violette, Solange, Valentyne, Soène, sebastienblanrue, janickmm, patchcath, Ceriat, Oncle Dan, Lilou, Pierrot Bâton, untexteparjour, wens, modrone, Merquin, Asphodèle et moncafelecture.

Les coulisses de l’histoire.

J’ai vu que ça se faisait dans un endroit que je j’aime bien alors voici : les coulisses de l’histoire.

J’ai écrit deux histoires avec les mots imposés, je n’ai pas retenu la première, qui « roulait mieux », j’ai préféré m’imposer du défi supplémentaire

essayer de donner vie à une nature morte (parler d’un sujet que j’exècre); décrire l’instantanéité en longueur (c’est le plus beau ralenti de l’histoire de ce blog); rester sur l’idée de départ uniquement et résister à l’envie de partir dans tous les sens (plus difficile pour moi).

Pour le premier défi, j’étais stressé à l’idée de recevoir vos commentaires (merci encore).  Cette fois : moins. C’est une petite histoire sans prétention.

A la relecture, je l’ai trouvé trop longue,  j’en ai donc tronquée un bon gros tiers, supprimant les parties les plus explicites.

L’horreur : à 23H45 (15 minutes avant l’heure de publication) je suis revenu sur l’article pour y ajouter « les coulisses » 5 minutes plus tard, au moment de valider les changements : bug. Je me suis retrouvé avec l’article tel qu’il était 2 jours plus tôt à moins de 10 minutes du coup d’envoi. Pas de panique, c’est le mot d’ordre.

Tous les défis.

Publicités

50 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Tes Bits de ponctuation sont de bons moyens mnémo-machins ! Et vive la Fonction Publique!
    (et parle gentiment à ta papatte avant…)

    1. ah tiens, un retour de baton… mpff j’vais me coucher 🙂

  2. dimdamdom59 dit :

    Et bien je vais te dire un truc, si je t’avais lu quelques jours avant de reconstruire mon blog, peut-être aurais-je fait moins de conneries mdr!!!
    Merci pour ce texte, reçu 5/5
    Pour quelqu’un dont le sujet excècre tu t’en es vachement bien sorti hihi!!!
    Alors petite invitation sans prétention, rejoins-moi sur l’adresse suivante on y rime on y rame le tout dans la joie et la bonne humeur !!!
    Un clic n’engage en rien!!! http://annuairepourlesnuls.fr
    Je te souhaite un agréable week-end.
    Bisous
    Domi.

    1. Bonjour, tu étais dans les spams :). Je ne suis pas certain que ce qui est dit dans cet article soit une aide réelle pour tes projets à venir mais, pourquoi pas, la vie m’étonne tous les jours !
      Je vais aller voir ton lien, merci pour ta visite.

  3. patchcathp dit :

    marrant ce monde tel que tu le décris! et tu me fais encore plus rire quand tu dis que ton petit texte est tronqué d’un bon tiers! pftt! bravo à l’homme qui aime écrire et être lu!

    1. mais moi, je n’ai rien inventé ! Je n’ai fait que transcrire le témoignage de 10010. Merci pour ton com !

  4. valentyne dit :

    j’ai adoré ton texte, certainement parce que c’est un peu mon quotidien : « un bit de fonction d’un bit caractère hein ? Un abîme d’incompréhension. »
    Moi dans la vie je suis bit de fonction et mes collègues bit de caractère et c’est tout à fait cela 🙂

    1. Il y a des jours comme ça, je suis poète… le bit m’habite ! Merci pour ton comm m’dame

  5. boiteafoto dit :

    Si la vie de « HALL » m’était contée… 😉

    1. La Halle aux chaussures ? Troisième à droite après tati ma bonne dame (vilain nounours)

      1. boiteafoto dit :

        Flûte ! ! ! Ai mis un « l » en trop 😮 C’est HAL, celui de 2001 Odyssée de l’Espace… 😉

        1. Madame a des références 🙂

  6. modrone dit :

    Excellente variation,codée,chiffrée,parfaitement paramétrée.Un octet digne d’un octuor mozartien.Bravo.

    1. Tu… tu m’enlève les mots de la bouche !

  7. Merci de ton passage sur mon blog je viens de te lire rapidement mais je viendrais voir de plus prés ses ecrits qui ont l’air trés intéressants je m’abonne pour pas te perdre dans cette cohue de fêtes de Noël
    bisous Sébatien bon week end moi courses conte la montre , et Dimanche je lance un autre atelier si le coeur t’en dit !bey !!
    et que la papate guerrisse vite !!

  8. Merquin dit :

    C’est 3 histoires pour le prix d’une ! Tu nous fait les soldes ou quoi ? Remarque c’est pas moi qui irais me plaidre… D’abord, un prélude SF post-apocalyptique, puis un cours de linguistique et pour finir, c’est le mode gossip… Il y a du style Aldous Huxley quand notre héros 10010 se présente ; et un peu du Patrick Timsit quand « pas de panique se répète.
    Ouaip, c’est un grand voyage, là ! C’est quoi, tes horaires de chauffeur ? c^^,

    1. Bienvenue dans ma caboche ! et bienvenu ici par la même. et merci en plus. Si tu trouves que cette réponse au défi d’Olivia est partie en sucette… ne vas pas voir le défi précédent, tu vas avoir mal aux yeux !

      1. merquin dit :

        J’y vais de ce pas. (lunettes de ski sur le nez, au cas où…)=D

        1. Alors, tu l’a trouvé comment ? 🙂

  9. Oncle Dan dit :

    C’est une excellente idée. Et j’aime bien les coulisses 😉

    1. Merci tonton ! Pour ce qui est de l’idée des coulisses, elle est de moi. (si si)

  10. covix dit :

    Bonsoir,
    Je me retrouve en salle de cours du temps où l’électronique entrait dans la profession, les portes et les bits déjà à l’action… Je me suis bien amusé.
    Bonne fin de semaine
    @mitié

    1. Ah le bon vieux temps où les bits ouvraient toutes les portes sans se faire coincer par le trigger de schmitt… c’est fini tout ça.

  11. J’aime beaucoup l’ambiance déjantée qui se dégage de ce texte. Raconter avec autant de détails ce qui se passe en une fraction de seconde pour afficher à l’écran le défi du jour, c’est du travail d’orfèvre !
    Et puis je suis ravie que tu aies adopté l’idée des coulisses. Étant moi-même un peu curieuse, j’aime bien savoir le pourquoi du comment… Et donc, tu as décidé de te rajouter des contraintes, ce qui est plutôt gonflé. Quant au bug de dernière minute, finalement il est parfaitement intégré au contexte 🙂

    1. tzziiit. Travail d’orfèvre… tu évoques un souvenir de lycée là. Merci ! pour les coulisses, j’avais déjà envie de le faire pour le premier défi. Je me suis rajouté des contraintes surtout pour me sortir de la panade, (la première histoire que j’ai écrite pour ce défi partait trop sur le même ton que RCLP) et pour me forcer un peu la main (c’est d’actualité) en allant, pour une fois, sur un terrain où je ne serais pas allé par moi même (l’inconnu – l’irréel). Au fait, en parlant de défi, j’ai des biscuits à sortir du four moi ! 😉 TZZZiiit

  12. janickmm dit :

    c’est la première que je navigue avec autant d’aisance au coeur d’un ordinateur, merci

    1. Prenez 128 fois à droite puis 64 fois à gauche puis tout droit sur 2μ jusqu’à la 2 puissance 28 e rue. (de rien)

  13. Ceriat dit :

    Très original et magnifiquement rendu. 😀 Ton texte est un poème en bits qui pulsent à une très haute cadence. 😀 J’adooore ! 😀

    1. Love on the bit ! (désolé)

  14. Mais quelle imagination ! Il m’a fait sourire à plusieurs reprises, ce texte. 🙂

    1. Merci Olivia, c’est curieux, c’est exactement ce que disaient mes évaluations scolaires…

  15. Asphodèle dit :

    Je crois que je repasserai lire calmement, j’ai la tête qui tournicote ! 😆 C’est…dense… 😉

    1. ah ah ah, je sais c’est dense, c’est le contexte socio-culturel du personnage central qui veut ça !

  16. Lilou dit :

    Pas facile de tout comprendre, certains courent avec leur pieds moi j’ai un peu plus ramer mais l’idée est super

    1. Si tu rames avec tes pieds, c’est un pédalo ! Tu sais, il n’y a pas nécessité de tout comprendre dans cet histoire, d’ailleurs tout n’est pas compréhensible, d’ailleurs tout n’est pas réaliste 🙂 (désolé tu étais dans les spams)

  17. Super même si j’ai eu un peu de mal à suivre…
    Pas à cause de toi, juste mal aux pieds 😀
    Dis, tu n’avais pas mal à la patte ?

    1. 🙂 La bonne nouvelle, c’est que j’ai une deuxième main qui reste fonctionnelle. C’est plus fastidieux, j’ai pris un temps fou pour envoyer cette histoire.

      1. J’imagine, cela ne doit pas être facile de taper avec une seule main, merci pour ces efforts mais repose toi…

        1. Plutôt mourir ! D’ailleurs on ne peut pas dire que ça soit un effort et je commence à prendre le coup de main !

          1. Dis donc, acharné à ce point ?
            Je suis ravie, j’adore tes articles

          2. Acharné… non. peut être un chouilla hyperactif 🙂 et surtout j’ai arrêté de fumer (depuis 24 H c’est du sérieux) alors faut bien se détendre 🙂

          3. Un chouïa 😀
            Bravo pour la cigarette, ça doit être dur d’arrêter, tiens le coup

          4. oui chouïa (j’ai fait un mix avec un mot de chez moi, je me disais aussi que ça clochait :). au fait, j’ai fait une nouvelle page facebook pour le blog. L’ancienne était relative à un autre site. Je ne sais pas si c’est bien utile.

          5. Je n’ai pas voulu corriger ton orthographe, juste dire en plaisantant que tu es super actif. Je vais aller trouver ta page sur FB, si tu fais l’autre, moi, je prend tout 😀

          6. Je l’ai affiché sur ma page (blog) pour simplifier.

          7. Je me suis abonnée à la première

Tu peux la ramener maintenant mon lapin !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s