L’évolution des couettes – le Darwinisme expliqué aux enfants

Image sousnoscouettes.wordpress.com avec l’aimable autorisation de l’auteur.

Je préfère prévenir les parents qui souhaiteraient éduquer leurs enfants par le biais de mon blog : à vos risques et périls.

Allez les enfants, installez vous et écoutez la bonne parole.

Au début y’ avait rien, enfin rien qui ne soit utile à l’espèce humaine en tout cas. Y’ avait pas de marchands de glaces, pas de télés, pas de consoles de jeux et… pas d’école. En fait il n’y avait que la nature et des animaux qui vivaient en paix parce que personne n’avait encore trouvé de moyen pour les exterminer,  tout ça ne servait à rien. La preuve c’est que ça a disparu aujourd’hui.

Au milieu de toutes ces bestioles il y avait des bactéries dans l’eau (oui il y avait de l’eau* aussi). Les bactéries, c’est des tout petits animaux microscopiques comme les virus et ces bactéries, elles ont grandi et se sont transformées en cafards, oui comme ceux que tu peux trouver dans la cuisine quand maman ne fait pas bien le ménage ; sauf que ces cafards là ils ont pu évoluer parce que personne n’avait les moyens de se payer de bombes insecticides à cette époque.

Ensuite, ils ont continué de grandir et de grandir encore, ils ont perdu des pattes. Au départ ils en avait quoi… j’ sais pas moi six où huit et puis au fur et à mesure qu’ils ont suivi l’évolution leurs pattes sont tombées, ils sont passés à quatre puis deux. On appelle ça la station debout, c’est valable pour tout le monde enfin par pour les handicapés mais il ne faut pas les montrer du doigt pour autant sinon tu vas te prendre une baffe.

En fait, dans l’évolution, moins un animal à de pattes, plus il est évolué et inversement.

Et ensuite à un moment l’homme est devenu intelligent selon ses propres critères, et il à inventé tout ce qui lui fallait et démoli tout ce que qui était utile aux autres espèces.

Ensuite comme il était devenu vraiment super intelligent il à inventé les armes de de destructions massives pour tuer les autres hommes parce que les autres hommes sont toujours moins intelligents et plus méchants que les hommes d’ici.

Et après comme les bonnes femmes (Bonne femme :  femelle de l’homme) se sont mises à gueuler, il a inventé dieu pour leur faire fermer leur grande gueule bouche (pardon) en leur disant comme ça que le dieu (qu’il avait inventé) était venu lui dire que c’était lui l’homme qui était arrivé le premier sur terre et que c’est pour ça que la femme et les autres animaux n’avaient qu’ a fermer leur grande… bouche.

Mais attention il faut pas croire que dieu n’a été inventé que pour brimer les espèces mineures, il est aussi utilisé en masse par tout bon dictateur (dictateur : un qui n’avait pas le dernier mot avec sa bonne femme)  pour justifier les génocides, bombardements et autres actes de barbaries.

Et après l’homme à voulu continuer à évoluer mais ça ne marchait plus parce que la nature était partie et que dieu était occupé à se foutre sur la tronche avec les autres dieux (inventés par des méchants pas très démocrates qui ne voulaient pas penser comme nous de leur plein gré) pour savoir qui avait la plus grosse communauté de fidèles.

Alors pour continuer d’évoluer l’homme a inventé la chirurgie esthétique pour sa bonne femme ainsi les mines antipersonnel pour aider les barbares qui vivent dans des pays sous développés à devenir plus évolués car rappelle toi de ce qu’on t’a dit tout à l’heure : moins un animal à de pattes, plus il est évolué.

Moralité : L’homme est bon.

Ah au fait : le père noel n’existe pas (c’est tes parents) (à condition d’en avoir)

* à ce sujet, Je vous invite à lire le trésor d’ Anna, une très bonne histoire !

fleche2(1)Voir aussi : tous les articles de la catégorie le monde expliqué aux enfants et autres inutiles

——————————————————————————————————————–

C’est une conversation avec Frederic sur le blog sous nos couettes qui m’ à donné envie d’écrire cet article, Je ne détiens pas la vérité absolue mais ma version vaut son pesant de cacacouettes.

Publicités

34 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Chako dit :

    c’est limpide. les grands cerveaux de demain seront des hommes troncs! en plus, qui dit hommes troncs, dit pas de sexe, donc pas d’emmerdes avec les bonnes femmes… et à ce stade là je ne sais pas si c’est encore utile de prier dieu. à toute fin sa solution!

  2. Marine dit :

    Pas mal =) Cela dit pour la scientifique que je suis ça manque d’un petit passage un peu plus développé sur l’évolution des espèces ! Mais bon je suis une sorte de bonne femme donc par conséquent forcément une chieuse !

  3. Morte de rire dès le matin ! Merci, c’est toujours ça de gagné.

    1. De rien ! Merci d’etre passée, bienvenue et à bientôt.

  4. Si le terme « bonne femme » est loin d’être joli, la phrase reste malheureusement vrai et promis, au vu de ce que tu dis, aucune féministe ne te tombera dessus 😉 Car dans les pays où la femme est le plus opprimée sont aussi les pays où, dans la mythologie, dans les contes, les femmes ont eu le plus de pouvoir. Du coup ça fait peur.

    1. C’est exactement ça ! Sauf qu’il y à encore des dictatures plus perverses dans nos pays libres… Je t’invite à lire « il etait encore une fois » sur ce blog (voilà qu’il fait sa propre pub maintenant)

  5. Analyse fort intéressante… En même temps, si l’évolution est liée au nombre décroissant de pattes, les serpents devraient être nos maîtres, non?

    1. Je m’attendais à ce genre d’arguments fallacieux qui ne s’appuie sur rien sinon là peur la peur des serpents. C’est simple, pose toi une question, si tu te retrouvais avec un Naja sous tes draps, lequel de vous deux laisserait le lit à l’autre ?

      1. Certes, si on va du côté des phobies, le serpent gagne à tous les coups! Je lui laisse mon lit. Argument astucieux… Bravo! (et je n’ergoterai pas sur le fait que certaines personnes ont exactement la même réaction devant des bestioles… à huit pattes!) Une bonne théorie se construit toujours à la lumière de ses contre-arguments…

  6. bibliothequedethoissey dit :

    ENCORE ! Ben oui, je suis une femelle et j’aime qu’on me fasse mal (mâle )…Vive ton humour !

    1. Suis je sot, j’ai oublié de te dire bienvenue ! La vaisselle est sur l’évier, les éponges et le produit au magasin. Pense à retirer de l’argent au passage, la boulangerie n’accepte pas la carte bleue.

      1. bibliothequedethoissey dit :

        Je me sens l’âme d’une serpillière !

  7. J’ai hâte de lire la suite 😀

    1. Je préfère te prévenir, la suite part en sucette…

        1. Ah bein il me restera au moins un lecteur !

  8. mariejo64 dit :

    Je me fiche de ce que tu dis sur les bonnes femmes, il est hors de question que je me prive d’une de mes pattes pour devenir plus savante, plus évoluée comme tu le dis ! Il est bien connu que nous, les bonnes femmes, n’avons pas de cervelle (ex : ma foi, tu me parais bien écervelée, toi ! ) alors hein ? Depuis le temps, je me suis faite une raison ! 😀 et jouer les « andouilles » est bien plus futé que de ramener sa fraise (expression très employée au XVIIe s je crois ) Qui réparerait les roues crevées, les siphons bouchés, les aspirateurs encrassés ? et j’en passe !
    Ps : la petite souris qui nous chipe les dents de lait n’existe pas non plus !

    1. Quoiiiiiiiiiiiiii ?! La souris n’existe pas ? Si ta théorie est vraie comment tu peux expliquer que je n’aie plus de dents de lait ?

      1. mariejo64 dit :

        je me souviens encore de mon second Guillaume : dis maman, je veux la vraie vérité ! (me prenait-il pour un personnage politique ? ) . Est-ce que le père Noël existe ? J’ai senti qu’il attendait de moi autre chose que les boniments habituels, je lui ai donc répondu sérieusement et là : les sourcils froncés, l’air pas content du tout : » si j’ai bien compris, la souris n’existe pas non plus ! » Et voilà comment, en deux minutes, deux mythes ont chuté ! 😀 Pour tes dents de lait…je ne sais quoi te répondre, un vrai mystère, je n’en ai plus non plus et depuis bien plus longtemps que toi ! 😉

        1. J’ai une copine, qui a trouvé un bon truc pour ne pas mentir à son fils tout en évitant de lui dire la vérité dès son enfance il lui a raconté l’histoire en lui disant c’est la légende du père noel (de la petite souris etc) et non l’histoire… du coup, le jour il à su ce qu’était une légende il à compris que tout ça n’existait pas. (sauf la petite souris, je ne peux pas croire qu’elle existe pas)

          1. mariejo64 dit :

            je lui ai présenté la chose de cette façon, une belle légende que nos parents nous avaient racontée aussi ! Zut, pourquoi être les seuls coupables ? On a recommencé avec le petit-fils, un de ces quatre, il va falloir dire « la vraie vérité  » à Clément, il a ses dents de lait, pas toutes arrivées encore, 5 ans, il ne sait même pas que la petite souris existe ! Oh ce nul ! 😀

          2. Tout ça c’est de la faute de nos parents comme disaient nos parents,moi de toutes façons, je dis que si on avait perpetué la tradition de la torgnole il n’y aurait pas de problèmes de dents de lait et on ne serait pas obligé d’inventer des histoires abracadabrantes de souris. De toutes façons la dernière fois que j’ai invité une souris chez moi elle n’a même pas été fichue de laisser, ne serait ce qu’un tout petit billet sous l’oreiller… tout se perd je vous dis.

        2. Ps : j’ai toutes mes dents de laid.

  9. giselefayet dit :

    La moralité qui vient au terme de ton raisonnement , c’est la cerise sur le gâteau . Suis curieuse de savoir qui jouera au naturaliste pour épingler les propos d’ un papillon qui n’a pas peur de se bruler les ailes . Continue sur ta lancée .
    Bon week end

    1. Je ne vois pas beaucoup de naturalistes pour l’instant…

  10. Méfie-toi, les organisations féministes vont te tomber dessus… J’ai relevé quelques remarques machistes (ne nie pas !). Si tu veux éviter leurs foudres, je te conseille par exemple d’ajouter, après « comme ceux que tu peux trouver dans la cuisine quand maman ne fait pas bien le ménage » : « et que papa s’est affalé comme le gros fainéant qu’il est dans le canapé ».
    Heureusement, je suis là pour t’éviter le lynchage… 🙂

    1. Chère lectrice d’obédience femelle, j’ai bien noté ta remarque qui tombe fort à propos. En effet, je soulève ici le problème de la souillon domestique sans me soucier du mâle se reposant après une dure journée de labeur. Mais qu’à cela ne tienne, étant un grand défenseur le la parité, j’évoque plus que largement le sujet du gros fainéant qui se lève du canapé, dans mon article « le créationnisme expliqué aux enfants » qui est déjà dans les starting-bloc. Au passage, je tiens à te complimenter sur ton vocabulaire, je constate en lisant ton blog que tu connais un grand nombre de mots de la langue française, bravo, tu es érudite pour une bonne-femme.:). Je pensais qu’on m’épinglerait plutôt sur le reste de mes propos… je suis un peu déçu, je dois dire !

    2. Ps, tu as gagné le droit de lire la suite en avance (je sens ta joie d’ici). je t’ai envoyé un lien de feedback !

  11. Laoziadit dit :

    Je conseille cet excellent et étonnant « bouquin » : « Le Principe de Lucifer » de Howard Bloom qui défrise passablement les idées mal reçues.
    J’en ai un gros résumé que je refilerai par mail, à l’occasion 😉

    1. Je vais voir ça. ça ne fait pas mal au moins ?

Tu peux la ramener maintenant mon lapin !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s