Il était encore une fois…

conte il était encore une fois blanche neige moderne humour
Je crois qu’elle est à poil…

Il était encore une fois, quelque part dans un ailleurs pas si lointain…

Un couple, plus où moins banal.

Cela faisait déjà un beau paquet d’années que l’idylle de Marie Blanche et Kévin ne berçait plus tout à fait du coté paradisiaque. Le ton sur lequel il lui parlait, les mots qu’il avait pour elle, son tact n’étaient plus les mêmes qu’au premier jour. Elle avait changé, lui ne la faisait plus rêver.

Ce matin là, Blanche s’adonnait à ses exercices quotidiens grâce à son combo balance/step/miroir parlant, ultra sophistiqué de conception Asiatique. La machine était devenue capricieuse, De temps à autres il fallait lui envoyer une manchette dans le compte-tour pour la faire parler. Comme disent les anciens : « quand ça marche pas ces foutaises électroniques il faut leur enfiler une manchette ».

Elle repensait à sa mère qui lui disait toujours « l’amour c’est comme un casino, tu sais jamais sur quel numéro tu vas tomber ; du jour au lendemain ça peut être le gros lot. Pince toi les joues ça donne des couleurs ! »

Eh bein bonjour la gueule du jackpot ! Maugréa-t-elle. C’est qu’elle en avait vu défiler des princes de pacotille, Marie Blanche…

Ah parce que ces messieurs, reprit-elle de plus belle tout en « stepant », il leur faut du canon, de la bombasse,  sapée comme une pub desigual, le pétard moulé dans un mini-short comme lara kraft. (note : je sais c’est petit)

Kevin la supportait tous les jours depuis, depuis combien de temps déjà ? Si longtemps, plusieurs éternités surement. Il savait que si les choses continuaient d’évoluer de la sorte, un beau jour, en toute logique il craquerait. Il savait qu’avec le temps, sa petite aiguille ne serait plus à la hauteur.

Marie-Blanche cessa ses exercices et se planta devant Kévin à qui elle trouvait un air accusateur, presque moqueur, campé raide dans son mutisme. La belle  durcit son regard, ses joues virèrent  au rouge violacé, les mots jaillirent de sa bouche comme la vapeur d’une cocotte sous pression  « Mais parle ! Dis quelque chose ! Réagis quoi ! Je croyais que tu me serais fidèle, que tu ne me lâcherais jamais… la belle arnaque, t’es en toc ! des comme toi on en trouve par dix au supermarché du coin ! C’est quand la dernière fois que tu m’as dit que j’étais la plus belle hein ?
le miroir se réveilla soudainement. tiens, je crois que c’est ma réplique là. Ahem… oui alors, comment dire ? Neige, heu… c’est toi la plus belle de tout le royaume,  vous mesurez un mètre et soixante cinq centimètres ton sourire est divin, vous pesez soixante douze kilos et six cent grammes  ton teint est hum… immaculé, la perfection de ton… ta… tes… votre IMC…

Elle le coupa net, furibonde.  Kevin, ferme la où je retire tes piles !

Et ainsi fut fait.

unehistoirePour participation au défi  « Des mots, une histoire 110″ lancé par Olivia sur le blog « Désirs d’histoires . »

liste des mots imposés : perfection – divin – paradisiaque – immaculée – conception – foutaise – changement – arnaquer – casino – supermarché – paquet – kraft – logique

Les textes des autres participants : Coccinnelle, VioletteMélanie, janickmm, marlaguette, moncafélecture, Valentyne, patchcath, Pierrot Bâton, Solange, Ceriat, Brize, dimdamdom et Olivia !

——————————————les coulisses de l’histoire.

Il y à quelques années, bien avant qu’ Hollywood s’en mêle, j’ai eu cette envie d’écrire un conte décalé sous forme de micro histoires. L’idée était de confronter des personnages issus  de contes aux préceptes romantiques (datés ?) à l’injure de la modernité.
Les personnages centraux quatre « princesses » qui décident de rompre avec leur vie sentimentale [déplorable] pour tenter l’aventure de la rencontre virtuelle. Marie Blanche Neige est la seule des quatre sur laquelle j’ai toujours buté, impossible de l’accoucher celle là.

Et puis vers deux heures du matin, après avoir écrit l’histoire, j’ai eu envie d’écrire une ode a Bacchus :
Bar du coin, casino divin, immaculé changement, perfection paradisiaque, paquet de foutaises, conception logique…
arnaque.

Publicités

41 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Dominique dit :

    Le genre d’histoire courte que j’aime bien. Bravo, bienvenu et bonne journée !

    1. Bienvenue aussi et merci. Ah les histoires courtes, je connais bien même à l’écrit.

  2. giselefayet dit :

    Excellent ! tu as une plume pétillante , un vrai régal de te lire .
    Suis tout à fait d’accord avec Mijo sur le côté vachard de la gente féminine , ma balance ? pas question de prendre une espèce de harpie qui te susurre malicieusement que, désolée, vous avez encore pris tant de grammes .
    Bonne soirée Sébastien

    1. Bonjour, bienvenue, merci et désolé pour la réponse tardive, je suis un peu ralenti ces derniers jours…

  3. Excellent et jolie plume ! quelle psychologie du personnage ! bravo à toi ! 🙂

    1. Merci, et cette blanche neige là ne sent pas la Jeanne d’Arc… 🙂

  4. T. dit :

    Kevin, le miroir : je ne m’y attendait pas du tout 🙂 Merci pour ce sourire matinal!

    1. De rien J’espère que tu vas continuer à sourire toute la journee !

  5. Brize dit :

    Ah, mais je ne l’avais pas vu venir : bravo !

    1. Merci, c’est vrai que je suis sournois des fois…

  6. Mélanie dit :

    J’ai beaucoup aimé 🙂 Je ne m’attendais pas du tout à ça quand j’ai commencé à lire.

  7. Valentyne dit :

    J’aime beaucoup ce conte détourné (excellente chute en plus)
    Kevin est le nom d’un stagiaire au bureau 😉 j’ai vu sa tête tout au long de l’histoire …..Et puis non c’était pas lui finalement 😉
    et Lara Kraft m’a beaucoup plu aussi 😉

    1. Non ce n’était pas lui. Sauf si le stagiaire est une balance… Merci !

  8. Une balance qui parle ! L’ horreur absolue ……….c’ est pas étonnant qu’ elle s’ appelle Kevin !

    1. Hé hé t’as vu j’ai bien choisis les prénoms.

  9. J’adore la réplique de ta mère hihi!!!
    Bravo, on se demande si c’est de l’info ou de l’intox, mais sans aucun doute du vécu pour beaucoup de couples ;-
    Bonne soirée.
    Bisous
    Domi.

    1. Du vécu ? Bah je suis un gars, j’ai pas de balance chez moi et l’anecdote du casino est inventée, sinon bah j’ai connu des marie-blanche et tout genre.

  10. Déjà, j’ai pouffé en lisant la légende de la photo.
    Sinon : excellent, je m’attendais à un twist, mais lequel ? Bravo, tu m’as surprise, et c’est rare. Très rare. 🙂

    1. je suis touché (c’est rare aussi). Ce qui est rare est cher alors je crois que je vais encadrer ton com. Voire en faire mon epitaphe : « ci-gît un homme qui a surpris Olivia Billington » ça claque ! Merci, je suis plutôt fier sur ce coup car C’etait mal barré…

  11. Ceriat dit :

    C’est pas mal du tout. 😀 J’aime beaucoup la chute et ta Blanche st impayable. 😀 J’adore ! 😀

    1. Je ne la connaissais pas avant de lire l’histoire. (lapsus : avant d’ecrire l’histoire) mais je commence à avoir de l’affection pour elle.

  12. la fllibust" dit :

    C’est excellent, j’adore la fin, qui est loin d’être celle des contes de notre enfance, trop bien, ce conte revisité, faudrait que je m’en souvienne lorsque mes petites filles me demanderont de leur raconter des histoires et que mon imagination flanchera. merci

    1. Merci ! En fait je crois que c’exactement l’opposé du conte de originel dont le message de fond est quand même « sois belle et tais toi » eh ouais si blanche neige avait été moche, le chasseur l’aurait butee et étripee comme convenu !

  13. J’adore cette fable décalée et pourtant si réaliste… et la fin est stupéfiante, j’ai bien ri

    1. Je crois que cette histoire a plus de sens que je ne le pensais au final. Merci !

  14. ladyelle134 dit :

    C’est très bon ! j’ai bien aimé et la fin m’a amusée. Bravo ! encore (et cépapaske je suis seulement une gentille visiteuse, mais paske ça me plait vraiment) !

    1. Merci beaucoup mais ne t’inquietes pas, je n’ai jamais pensé que tu est une gentille vusiteuse.

      1. ladyelle134 dit :

        j’suis pas une « vusiteuse » non plus ! et j’suis pas méchante non plus (enfin…. pas toujours ! )
        Mais c’est toi qui as écrit : « tu peux commenter maintenant, gentil visiteur !  » alors faudrait savoir hein ! 😉

        1. C’est de la psychologie inversée…

          1. ladyelle134 dit :

            MDR ! c’est toi qui est inversé je crois ! ………… Elle est trop rigolote celle là hein ?….. Bon ok ! ok ! j’ai compris, je sors… => lentement…… j’suis pas pressée…. épis de toute façon je reviendrais ! na ! 😛

          2. Tu as tout compris, je suis inversée et satanique en plus. Bon tout le monde sort.

  15. Belle chute ! Je ne m’y attendais pas du tout. Donc, mission parfaitement accomplie.
    Tu as bien fait de revenir sur ton blog… 🙂

    1. Merci. Je ne m’y attendais pas non plus. Au départ kevin devait etre un gros faineant avachi sur le canapé. J’ai juge que C’etait trop autobiographique.

  16. mariejo64 dit :

    tiens, curieusement je n’ai jamais donné de prénom à cet ustensile froid, indifférent à mes avances. Je crois que je lui aurais donné un prénom féminin. Qui peut être plus vache envers une femme qu’une autre femme ? Qui jouirait mieux de mes kg superflus qu’une autre femme ? Ah la s… ! oh pardon, je me suis laissée aller ! Me reviennent en mémoire la colère et la rage de ce matin lorsque j’ai repris pied sur terre ! 😀
    Un vrai plaisir de te lire, bonne journée Sébastien

    1. Je crois que, dans la suite de l’histoire, blanche aura une vie sentimentale beaucoup plus épanouie lorsqu’elle aura assumé sa rupture avec Kevin. Tu as raison pour la balance qui est aussi un miroir (j’y tiens) si elle s’était appelée Kevina elle aurait été garce.
      Bonne journée

Tu peux la ramener maintenant mon lapin !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s