Il était encore une fois, ailleurs…

il était encore une fois conte moderne belle au bois dormant humour

Illustration : Marine dansmontiroir.wordpress.com

Il était encore une fois, dans un autre ailleurs aux environs du précédent,
Un couple, pas forcément éternel…

Seule dans sa chambre, la belle attendait encore.
Elle ne dormirait probablement pas cette nuit, comme à l’accoutumée d’ailleurs car, pour elle, comme toutes les femmes de la famille, c’est bien connu ; les nuits blanches étaient le lot quotidien. Chez les Dubois on était insomniaques de mère en fille et ne trouvait le sommeil qu’à l’aube. Ce qui lui valut le prénom d’Aurore,  Marie-Aurore plus précisément ; fille de Jeanne-Aurore Dubois et petite fille de Lucienne-Aurore Dubois.

Aurore, donc, arpentait la pièce de long en large, depuis le début de la soirée. Elle s’activait avec la fébrilité proche de la névrose d’une personne qui attend une nouvelle qui ne viendra pas. La missive qu’elle avait envoyée à son beau prince, une demi éternité plus tôt n’en terminait pas de ne pas trouver écho.

Elle ressassa, brainstorma et disséqua la déclaration qu’elle avait envoyée alors.

Doux héros, prince vaillant, du premier rayon de soleil levé à l’instant où l’astre du jour salue celui de la nuit avec volupté, mon corps réclame tes langoureux baisers.

« Une introduction somme toutes classique et convenable il me semble… »

L’impatience que le temps attise, grandit en mon sein, je me languis, Mon âme git… nulle  magie ne guérit quand le manque, comme une lame agit. Point de  cure à la douleur en mon cœur sise. Je suis à toi ô mon Roy.

« Quel homme résisterait à ces mots ? A moins qu’il soit allé se perdre dans les charmes d’une de ces gueuses vicelardes offrant leur paradis artificiel pour quelques pièces… mais quel goujat ! »

L’amour m’a pris dans ses courants, flots grondants et rugissants.
Viens à moi je t’attends.
Marie Aurore Dubois D’Ornans.
Il ferait bien de s’activer, je vais pas pas attendre 107 ans non plus…
Une larme tiède perla sur sa joue. Elle ne comprenait pas, « peut être mon nez lui déplait-il » risqua-t-elle encore… mais comme il ne fallait jamais désespérer de la nature humaine, le prodige s’accomplit : la tintinabulette tintinabulla, ces quarante huit minutes à angoisser patiemment étaient récompensées.

Message de  Kevin <0620596110> @ Aurore <0624568948> : « Scuz pas vu ton mess je joué à diablo sur la WII tes texto C trop lon a lire tu peux abreger stp. »

Et ainsi fut fait.

Message de Aurore <0624568948> @ Kevin <0620596110> : « Va mourir ! ps : mon nez est très bien comme ça… »

unehistoirePour participation au défi  « Des mots, une histoire 112″ lancé par Olivia sur le blog « Désirs d’histoires . »

liste des mots imposés :  paradis  – début  – lever – s’activer – volupté – tiède – langoureux éternel– mourir– aube

Les textes des autres participants : Valentyne, janickmm, Solange, Soène, Pierrot Bâton, moncafélecture, sebastienblanrue, Mélanie, Ceriat, marlaguette et Olivia !

——————————————les coulisses de l’histoire.

J’avais envie d’en faire un second dans la série « il était encore une fois », le véritable défi à été d’écrire alors que c’est moi qui suis en train de mourir (façon de parler), le plus difficile étant d’écrire une déclaration surannée d’une femme à un homme et de régler le décalage. bref.

Je vous invite à aller découvrir le blog de Marine qui à fait l’illustration (pas mal hein ?) parce que son blog est tout nouveau elle est presque timide et ça serait dommage de la laisser toute seule dans son coin comme une mal aimée. Vous n’oseriez pas faire ça hein ? (ça va c’était assez larmoyant où j’en rajoute ?) J’en rajoute, s’il vous plait madame monsieur, un petit clic pour sauver Marine du naufrage (arf arf).

Ps : les antibiotiques c’est pas automatique.

Publicités

À propos de sebastienblanrue

L'imagination à été donnée à l'homme pour compenser ce qu'il n'est pas. L'humour pour le consoler de ce qu'il est. Voir tous les articles par sebastienblanrue

36 responses to “Il était encore une fois, ailleurs…

Tu peux la ramener maintenant mon lapin !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :