Frissons au bloc opératoire, un Harlequin inédit et gratuit.

amour au bloc operatoire un roman harlequin gratuit et inédit

« Quand Shirley, une jeune Stagiaire de Vingt-et-un ans, qui a tout à apprendre de l’amour, rencontre le séduisant Docteur Karl Bankrupt, elle tombe rapidement, irrémédiablement, amoureuse de celui-ci. Mais leur histoire a-t’elle une chance d’exister alors qu’elle n’est qu’une stagiaire et que le docteur Bankrupt ne pose jamais ses yeux sur elle ? Karl Bankrupt saura-t-il oublier l’empreinte de la douleur que l’amour à laissé dans son cœur, par l’intermédiaire de Carla, son ancienne petite amie ? comment, dans pareille situation, envisager une relation amoureuse avec un homme, si séduisant soit-il ? »

Ce jour là, Shirley n’en pouvait plus de voir le séduisant docteur Karl Bankrupt se morfondre, elle décida te tenter sa chance et de le soumettre à la question afin de connaitre la vérité à propos de son aventure avec Carla.

— Lorsque nous nous sommes séparés, Carla et moi, j’avais des doutes à son sujet et j’avais besoin d’en avoir le cœur net, alors… alors… disons, que je l’ai « testée », il me fallait savoir la vérité…

— Testée ? Tu veux dire que… tu n’avais plus confiance.

— Oui Shirley, c’est exactement cela, je n’avais plus confiance. J’étais persuadé qu’il y avait… qu’il y avait « un inconnu dans l’équation ».

— Je comprends, tu veux dire qu’il y avait « quelqu’un d’autre ».

— Oui, c’est cela, tout à fait cela, je pensais qu’il y avait « quelqu’un d’autre ».

— Alors, tu as voulu vérifier, s’il y avait « quelqu’un d’autre », C’est cela ?

— Oui, j’ai voulu vérifier s’il y avait « quelqu’un d’autre »…

— Et donc… Il y avait « quelqu’un d’autre » ou pas ?

— Oui… il y avait… il y avait un « inconnu dans l’équation » et… je n’en savais rien…

— Pauvre Karl, comme tu as dû souffrir…

— Oh oui… j’ai tellement dû souffrir…

— Mais comment as tu tout su ?

— Facile, j’ai piégé Carla : je lui ai demandé de pisser sur le petit bâtonnet, quelques minutes plus-tard, je savais la vérité !

 A suivre… (ou pas)

Publicités

23 commentaires Ajouter un commentaire

  1. Anne de LLN dit :

    – Je flaire la magouille, susurra le bon Docteur. Le bâtonnet n’est pas celui qu’on croit et peut-être même n’est-ce pas Carla qui a uriné (soyons docteur jusqu’au bout) sur la chose ? Il m’en faut davantage et plus encore.
    – Let’s go, hurla Shirley en déboutant son tablier au débotté. Sus à l’ex ! Scalpons l’usurpatrice, passez-moi le bistouri, et cisaillons la flibuste…
    (à vous !).

  2. Agatheb2k dit :

    😉 ton Doc, il n’assure pas, il le faut spécialiste en reprises de tous genres, par ex : 1, les Stones à la gratte, 2, la femmes des autres… confrères ou potes, entre les pensions alimentaires et les patients dont il tond la laine sur le dos et qui ne sont pas dupe, il y aurait à écrire !

  3. CocoZabrico dit :

    Excellent ! Je suis complètement entré dans l’histoire ! Vivement la suite !

  4. exobnkr dit :

    bonjour. C’est pas à Nantes ça ? Aussi bien, tous les hôpitaux sont peints avec les mêmes couleurs.

  5. Soleil dit :

    A reblogué ceci sur La Voix du Soignantet a ajouté:
    Tout une histoire…

  6. Ca flaque, ce coup çi c’est sûr … qui saute?

  7. J’attends avec délice le moment où ça part en sucette …

    1. Je crois qu’on s’oriente plutôt vers le miko, mais rien n’est moins sûr.
      J’aimerais tant être relié à la webcam des ménagères qui vont arriver ici via Google…

  8. gaïa dit :

    J’adore d’ores et déjà ce feuilleton ! Le suspens est insoutenable et on s’attache vite aux personnages. Je prends un abonnement pour connaître la suite. J’imagine bien la musique d’ Amour gloire et beauté en fond. 😉 Bise !

    1. Moi aussi pour la musique, quelle horreur. Pour ce qui est de savoir s’il y aura une suite… difficile à dire hein.

      1. gaïa dit :

        Ah beh non, il faut aller jusqu’au bout maintenant, parce que sinon, je vais être frustrée pour de vrai. Allez, encore un, juste un !

  9. Elisa dit :

    Ha Hi comme Harlequin Hilarant ! Tu récidives Sébastien et on ne s’en lasse pas 🙂

    1. N’empêche que je me sens pas fier sur ce coup là ! ^^

  10. Il semblerait que le corps médical ait des moyens que nous n’avons pas (des petits baronnets, par exemple…)

    1. Ah mais oui attention hein, c’est pas la clinique de Bobigny hein, limite c’est la clinique d’urgence avec Clooney la machine à Nespresso et tout le saint-frusquin ! J’ai mis des moyens hollywoodiens sur ce coup là !

  11. TK.Kim dit :

    Ohhh mon dieu!! suis-je la première à commenter ce post?!?!?!?!?!! C’est mon jour de chance! Ouiiii!!!! ALors, là, biensûr, l’angoisse de la page vierge, du premier commentaire… faut pas me louper, faut placer la barre haute et surtout, surtout, laisser un souvenir impérissable à l’auteur (disons pas trop pourri alors)… Mmmm, éviter toute réflexion scatologique (parce que j’ai trouvé ma signification du pipi sur le bâtonet) ( et faut que je tente de sauver l’image rafinée et intello que j’essaie de répandre sur le world wide wet) (ce qui n’est pas une mission facile vu les conneries que je ne peux plus effacer) (hhhhhh) et que biensûr, mes mots soient suffisemment mystérieux pour éveiller un certain interêt. Ptain. Je cherche. Je reviens. je vais jouer au loto (jour de chance)

    1. Nan deuxième, de peu. Réfléchis encore un peu, je suis sûr que tu vas réussir à dire quelque chose ^^

  12. Et ça t’a pris comme ça, une envie subite de romance ?

    1. Une véritable révélation, limite j’ai vu la vierge !

      1. Pas si vierge que ça, vu le bâtonnet… mais j’ai raté un épisode… il a fait un test ADN aussi ?
        Vivement la suite, et ne te dégonfle surtout pas, je frémis d’impatience…
        PS Quant aux moteurs de recherche, j’ai eu une perle que je tiens à partager : « une bite de babouin moche »… qui dit mieux ?

        1. On ne sais pas on ne sait rien, Carla était elle véritablement enceinte? Karl est il le père ? Shirley, est-ce un prénom ou une punition ? Y’a-t’il une suite ?J’en sais rien non plus, j’ai « inventé » cette histoire en un quart d’heure parce que j’avais la flemme de taper un brouillon au propre. Alors suspens pour moi aussi.
           » bite de babouin moche » pourquoi préciser « moche » surement quelqu’un qui en avait mare des babouins sexy qu’on voit partout dans les magazines…

          1. Alors suspens, sur toute la ligne, j’ose espérer une inspiration à la hauteur… de ta repartie sur les babouins 😛

Tu peux la ramener maintenant mon lapin !

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s