Entretien avec un clochard – la maison abandonnée.

Voici où ma quête de liberté m’a mené. Oui, c’est… C’est là où je vis maintenant. Pas très ragoutant, je sais. J’ai connu plus cosy… (rire) temporaire. Je comprendrais si vous ne souhaitiez pas vous mettre à l’aise, c’est un peu délicat. Liberté… La liberté a disparu le jour ou l’ on a commence a…

Qu’est ce que tu fais dans la vie ?

– Qu’est ce que tu fais dans la vie ? – J’écris. – Wouah, c’est vrai ? T’es écrivain ? – J’écris. – Mais… t’es publié ? T’en vis ?

Elle était tatouée comme une star du robinet.

Ce matin-là, je n’étais pas fier. J’avais la gueule de travers, comme un meuble Ikea qui aurait été assemblé sans la  notice par un enfant débile avec l’aide de son grand-père Alzheimer et alcoolique. Pas fier,  vautré comme un vieil étron devant la télé, chose rarissime qui n’arrive à peu près qu’une fois par an,…

Brûle émoi

Un sang d’hier, à brûle pour poing dans la face ; qui change les rules, m’attise et me lasse ; incendiaire, m’attire, se retire, m’extirpe et s’éclipse dans son rite trop catholique ; relique d’astre trop logique.

Mauvaise foi : la cigarette dans un lieu publique.

  Dialogue imaginaire (j’insiste) entre un agent de la maréchaussée et un fumeur resquilleur : — Bonjour monsieur, savez vous qu’il est interdit de fumer dans les lieux publics ? — Ah oui oui oui, je le sais ! — Alors, je vous prie d’éteindre votre cigarette, sans quoi je serais obligé de vous verbaliser ! — Ah…

le réveil sonne première humiliation de la journée…

7 H 00 Le réveil sonne, quelle belle journée qui s’annonce… toute en activité :  premier rendez vous à neuf heures, aujourd’hui j’assure. Programme : 7 H 00 je me lève, 7H05 le café coule, je suis sous la douche ;  7H07 Je prends mon café ; 7H15 Je noue ma cravate 07H30 comme j’ai…

Celui qui éteint celle…

08.30 Les mots pour celle… sans étincelle… ne sont que des mots d’amer. L’amer-tue-me. Alors… étreignez la lumière ; dansez dans mes golfes d’éclairs ; surfez sur mes vagues alarmes ; riez quand mes lames défont ; séchez nos larmes aux tréfonds. Musez moi jusqu’à vos cordes ; ex-sultez moi ; brillez pour moi… gaussez…